cbd en france reglementation

Qui peut vendre du CBD en France ?

Outre la flambée actuelle et présente depuis plusieurs mois en France concernant le CBD, de nombreuses personnes se lancent sans avoir les qualités nécessaires de vendeur ou sans connaître le sujet, en n’y voyant que le bénéfice à en tirer. 

Pour être autorisé à vendre du CBD, il existe plusieurs compétences nécessaires et plusieurs démarches à effectuer. Comme vous pouvez vous en douter, il faut donc s’inscrire à un registre adapté et s’intéresser au monde du CBD qui est également très complexe et à la fois très simple

Par exemple, il faut connaître les différentes variétés vendues et pour cela il faut connaître la provenance, la méthode de culture, le taux de CBD et de THC présent dans le produit final. Ceci concerne les fleurs, mais les produits de CBD se sont également diversifiés, si bien que l’on retrouve des bonbons de CBD, des sucettes de CBD, des cookies au CBD et bien d’autres. Ces boutiques souhaitent développer le marché du CBD tout en lui attribuant une image inoffensive afin d’attirer plus de personnes, allant du simple curieux au plus assidus. Mais il faut faire attention à une trop forte diversification qui peut décrédibiliser le CBD aux yeux de la société. 

Parmi les produits phares, nous pouvons retrouver les huiles de CBD qui sont très populaires dans le monde entier avec tous les avantages qui lui sont attribués. Nous retrouvons également la résine de CBD et les e-liquides de CBD destinés aux anciens fumeurs de tabac s’étant reconvertis dans la cigarette électronique.

Mais un vendeur de CBD qu’il soit propriétaire d’une boutique physique ou sur internet n’est pas à l’abri de voir sa boutique fermer pour certaines raisons que nous allons voir ensemble. 

qui peut vendre du cbd en france

Qui peut consommer du CBD en France ? 

Il faut savoir qu’en France la restriction du CBD ne touche pas forcément les consommateurs mais plutôt les commerçants et les producteurs de cannabidiol. Concernant la question des consommateurs en France, il n’existe pas d’interdictions à proprement parler envers ceux-ci, ce qui signifie que le consommateur peut consommer du CBD en toute tranquillité. Cependant, certaines recommandations sont faites envers les consommateurs et principalement sur les modes de consommation. 

Par exemple, la fleur de CBD n’est pas autorisée à être consommée avec du tabac ou comme un “joint naturel” par la loi française. Cette interdiction pousse donc le consommateur à la consommer en infusion ou vaporisation qui n’engendre pas de soucis aux yeux de la loi. 

Les différents produits de CBD présents dans le marché français et mondial, ne sont pas sujets à des interdictions promulguées par les autorités. Il est donc possible de consommer la résine de CBD dans le domaine alimentaire, ou dans des infusions. Les autres produits peuvent également être utilisés dans le domaine de la cuisine et utilisés tout au long de la journée. 

Cependant, le consommateur de CBD peut également se retrouver en mauvaise posture envers les forces de l’ordre si elles sont prises en flagrant délit de consommation. En effet, certains représentants des forces de l’ordre peuvent ne pas être au courant des différentes législations qui sont portées sur le CBD en France et peuvent alors vous contrôler s’ils aperçoivent les matières sur vous. Il suffira simplement de leur montrer les produits et surtout la teneur en THC qui doit être inférieure à 0,2 % afin d’être correct aux yeux de la loi. Il se peut que vous soyez amené à expliquer le produit si les individus ne sont pas au courant, mais rassurez-vous, le CBD ne vous fera pas arrêter. 

Mais certaines personnes ne sont pas autorisées par les professionnels de santé à consommer du CBD si elles sont placées dans certaines situations ou autre. Nous allons voir tout ceci ensemble. 

Les différentes réglementations envers les consommateurs

Il existe des réglementations envers certaines catégories de personnes comme les femmes enceintes. Sachez que certaines personnes qui ont des maladies peuvent consommer du CBD en vue des bienfaits qui lui sont attribués, comme la régulation de l’anxiété ou de l’hypertension. 

Concernant les femmes enceintes, le CBD est déconseillé car le recul envers l’interaction entre la molécule et le fœtus n’est pas encore assez large. Les effets secondaires, s’il y en a, ne sont pas spécialement connus et peuvent mettre en danger la femme et l’enfant. Il est donc préférable de ne pas consommer de ne pas vendre du CBD à une femme enceinte et ce, peu importe la durée de la grossesse. 

Tout le monde connaît la fonction de l’allaitement et des effets liés à celui-ci. Concernant le CBD et l’allaitement, la réponse est la même que pour la grossesse. En effet, tout ce que la mère consomme, le bébé le consomme également, ceci veut donc dire que si la mère consomme du CBD, le bébé le consomme également. Il existe également des études qui ont été menées sur des enfants dont la mère consommait du CBD durant l’allaitement et les résultats sont étonnants puisque les enfants semblaient plus vifs et plus réactifs à diverses stimulations

Mais encore une fois, le recul est très faible et les études ne sont pas divulguées à grande échelle, ce qui n’est pas très rassurant. Même si le CBD ne comporte pas d’effets secondaires, le consommateur n’est jamais à l’abri d’une réaction provoquée par son corps. Pour cela, nous vous recommandons de faire attention à vous et à votre bébé et d’éviter au maximum la prise de CBD durant cette situation afin de préserver la santé de celui-ci et la vôtre. 

Il existe cependant des sites qui encouragent la femme enciente à consommer du CBD lors de sa grossesse ou de son allaitement, mais chez 321CBD, nous ne souhaitons pas mettre nos consommateurs en danger. C’est pour cela que nous préférons vous déconseiller cet usage et cette consommation lors de ces évènements importants. 

Depuis de nombreuses années, les enfants ont souvent été sujets à controverse sur la question du CBD. Il faut savoir que de nombreux parents, parfois insouciants, ont donné du cannabidiol à leurs enfants en fonction des différents symptômes comme les insomnies ou le stress qui peuvent impacter la vie quotidienne de l’enfants, sans savoir si des effets secondaires étaient possibles et si cela pouvait mettre l’enfant en danger

Néanmoins, certaines études ont permis de mettre en avant les différentes vertus psychiques et physiologiques du CBD envers les enfants en réduisant certains symptômes, mais il reste tout de même préférable de ne pas en distribuer sans avoir vu un médecin et de préférence, le médecin de famille. Lui seul sera capable de bien vous aiguiller sur la consommation du CBD envers votre enfant et si le remède est bien attribué

Il est important de voir un médecin de famille avant toute automédication, bien que cette molécule ne doit pas être considérée comme un médicament, afin de prévenir tout problème pouvant survenir suite au CBD. Bien évidemment, le CBD ne présente pas ou très peu d’effets secondaires, mais il faut rester prudent, surtout si vous faites partie des personnes à risques. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
0